Extension d’une Maison…

Programme : Extension au volume simple et épuré, sur maison d’habitation existante, afin de créer un espace pour peindre à l’étage, avec une zone sommeil et une terrasse.

Projet où la lumière et la vue jouent un rôle important, ainsi que le caractère calme et retiré de la localisation de la pièce.

Date de réalisation : 2015

Surface Créée : 54,00 m2

Montant de l’Opération : 69.800,00 Euros HT

Maître d’Ouvrage : Mme Marcou

Architectes : COSSET Jean-Paul – NEYCENSAS René-Pierre

Notre Mission : Base + EXE

P1120211

P1120226

CONSTRUCTION d’une Maison d’Habitation à Magnac Haut (USSAC)

Le projet s’inscrit dans un site rural, où l’on retrouve un bâti environnant qui comporte des constructions en pierres de pays : le Grès.

La volumétrie que nous proposons se veut simple et s’insère dans un terrain légèrement en pente vers la zone située à l’Est du terrain.

Le choix de la toiture s’est naturellement orienté vers un toit végétalisé pour répondre à un choix écologique dans le cadre du grenelle de l’environnement et du développement durable.

Cette solution permet de restituer la quasi-totalité de l’emprise de la construction en espace végétalisé (conformément à l’article L 111-6-2 du Code de l’Urbanisme, étant donné que la liste des matériaux concernés a été précisée par un décret codifié à l’article R 111-50 du même code) avec pour avantage :

– d’améliorer l’isolation thermique limitant ainsi les besoins énergétiques de la construction et donc l’émission des gaz à effet de serre.

– d’absorber par la végétation une grande partie des eaux pluviales limitant le rejet dans l’environnement.

Le choix est affirmé par l’utilisation d’une végétalisation avec de la terre naturelle de 30 cm d’épaisseur améliorant significativement les points développas ci-dessus.

Les matériaux utilisés sont :

– Enduits de ton beige : T50 ou T10, pour l’ensemble des murs de l’habitation.

– Le volume situé à gauche de l’entrée et les murs du sous-sol (garage) seront bâtis en pierres naturelles de pays : le grès, s’inspirant des constructions les plus proches.

– Aluminium Marron pour les menuiseries extérieures.

Le projet est adapté à l’orientation et aux vues à privilégier.

L’accès à la parcelle se fait côté Sud du terrain sur la voie existante, au milieu de la courbe pour favoriser la visibilité dans les deux sens.

L’accès à la maison sera traité en matériaux stabilisés.

Les autres surfaces seront engazonnées et des murs en gabion seront utilisés pour aménager la partie la plus pentue du terrain, située au Sud.

Quelques arbustes d’essences locales, viendront agrémenter les abords.

Travaux en 2015….

VUE 11VUE 7

Order pariet GIRAUD-1
GIRAUD-2

LE PALAIS (87)

VUE-4
En Septembre 2014, la commune du Palais en haute Vienne lance un concours d’architecture pour la création d’une cuisine centrale.

L’étude est menée par CRESCENDO Conseil, en Mai 2014. Trois équipes sont admises à participer: DPA BRIVE – LESCURE LIMOGES – COSSET-NEYCENSAS MALEMORT.

En Décembre 2014, notre projet était retenu. Les études démarrent en Janvier 2015

Le programme:

La cuisine centrale actuelle est implantée sur le site de l’école Jean Giraudoux au Palais sur Vienne et elle dessert principalement en liaison froide les trois pôles élémentaires de la commune, mais aussi l’accueil de loisirs sans hébergement, la crèche, les repas à domicile de certains aînés, diverses entreprises extérieures qui en ont fait la demande ainsi que des repas ponctuels de la collectivité. Cette cuisine n’était pas connue initialement pour devenir une cuisine centrale. Sa construction date d’une vingtaine d’années mais celle-ci ne résiste pas au temps. Depuis sa création, l’installation a vieilli et elle ne présente plus aujourd’hui les normes sanitaires satisfaisantes et la fonctionnalité pour traiter les 500 repas/jour qui y sont réalisés, le dernier PV des services vétérinaires faisant d’ailleurs état de plusieurs non-conformités. Parmi celles-ci , il est mentionné qu’étant donné l’importance de l’activité, les capacités de maintien au chaud paraissent insuffisantes et que les locaux ont une dimension restreinte au regard de la production, que les locaux sont de conception ancienne, que des croisements de circuits existent et que la température maximale de +3° pour la liaison froide, n’est pas respectée.

VUE-3

Le plus de notre projeté

Le projet présenté associe, dans une réflexion commune, les différents thèmes que sont l’insertion urbaine, les préoccupations environnementales et par dessus tout la mémoire du lieu.

Le principe repose sur 4 objectifs :

– limiter et regrouper l’emprise au sol pour favoriser l’espace libre.

– unir le programme sous un même volume très simple

– agrandir l’espace naturel en bout du stade permettant d’augmenter la surface disponible lors des manifestations tout en permettant à la zone pavillonnaire de conserver son point de vue sur l’environnement.

– placer les différentes parties du programme en vertu de leurs relations attendues avec le site proche ou lointain.

L’implantation du bâtiment ainsi que la configuration des abords constituent le socle de notre proposition.

Espace vierge au centre d’équipement sociaux sans organisation, le terrain devient le théâtre d’une véritable greffe urbaine offrant une articulation entre le stade et la maison de quartier.

VUE-4

VUE-4

Dialogue avec Patrick Bloche

Catherine Jacquot s’entretient avec le député Patrick Bloche, auteur du rapport sur la création architecturale déposé en juillet dernier par la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale et porteur de 36 propositions pour une création architecturale désirée et libérée.

L’occasion de retracer les grands enjeux et les attentes de la profession alors que la ministre de la Culture a annoncé que le projet de loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine, en cours de préparation, s’inspirerait de ces propositions.

Source : http://www.architectes.org/actualites/dialogue-avec-patrick-bloche

MALEMORT – 26 Logements

CONSTRUCTION d’un Foyer – Logements à MALEMORT – 19 ( CORRÈZE )

Programme : Logements BBC : Construction de 26 Logements pour personnes âgées.

Au sous-sol, se situent les garages.

Au RDC, au 1er & au 2ème étages, on trouve 26 logements accessibles aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite), qui sont créés et aménagés avec double orientation et balcon, pour chacun.

Chacune des thématiques de qualité environnementale a été traitée avec attention et notamment : la gestion de l’énergie.